Le Pro du mois

Nathalie TRAULLÉ,
Propriétaire des chambres d’hôtes “Lille aux oiseaux” à Lille (quartier Cormontaigne)

Agence de Développement et de Réservation Touristique du Nord (ADRT Nord) : Nathalie, j’ai eu le plaisir de faire votre rencontre dans le cadre de la labellisation Clévacances de deux de vos chambres en février 2015. Depuis quand exercez-vous cette activité ?
Nathalie TRAULLÉ (NT) : Mon mari et moi avons ouvert deux premières chambres en avril 2014, puis les deux suivantes en février de cette année. Nous envisagions d’acheter une belle maison en pierre pour créer des chambres d’hôtes, peut-être dans les Pays de la Loire, une région que nous aimons beaucoup. Puis nous avons eu l’occasion de visiter cette maison bourgeoise à Lille et avons eu un véritable coup de cœur. Les volumes des pièces, la hauteur sous plafond nous donnent l’impression d’être tout petit et d’entrer dans un château. Beaucoup de travaux pour en arriver jusque-là ! La maison comptait 6 chambres et 2 salles de bain à notre arrivée, aujourd’hui il y a 9 chambres et 8 salles d’eau/de bain. 
 
ADRT Nord : Connaissez-vous l’histoire de votre maison ?
NT : Pas précisément. Le couvent des Clarisse était situé à l’origine où est la maison. En 1906 celui-ci a été détruit et un promoteur a acheté le terrain. Un ensemble de maisons bourgeoises typiques du Nord ont été construites.
Notre jardin donne sur l’arrière de la chapelle Notre-Dame-de-Réconciliation. Les hôtes sont parfois intrigués par cet édifice. Mon mari étant impliqué dans l’association de sauvegarde de la chapelle, il nous est arrivé de la faire visiter à des hôtes sur demande.
 
ADRT Nord : Je me permets de préciser que le nom de votre maison n’est pas anodin « Lille aux Oiseaux ». En effet dans votre jardin vous avez installé une volière, cela donne une petite touche insolite et personnelle à votre offre. Vos clients montrent-il de la curiosité à l’égard des oiseaux ?
NT : Les enfants sont plus facilement intrigués par les oiseaux que les adultes, mais il peut demeurer une certaine crainte. J’aime prendre le temps de leur montrer à travers le grillage que ce sont des animaux affectueux et que l’on peut les caresser.
 
ADRT Nord : Quelle était votre précédente profession ? Pourquoi ce virage dans votre vie professionnelle ?
NT : Initialement je travaillais dans l’informatique à domicile en région parisienne, nous habitions Saint-Germain-en-Laye. Je commençais à m’ennuyer dans cette profession, puis nous sommes tombés sur « LA » maison. Nous avons sauté sur l’occasion, même si nous ne pensions pas franchir le pas si vite.
 
ADRT Nord : Vos chambres sont labellisées Clévacances depuis avril 2014/ février 2015. Aujourd’hui vous demandez le label qualité régionale. Que recherchez-vous dans l’adhésion à ces démarches qualifiantes ?
NT : Je souhaite aujourd’hui développer la notoriété de mes chambres et me défaire au maximum de Booking. Ce sont tous ces petits pas qui me permettront de me faire connaitre dans le milieu et d’attirer une clientèle durablement. A l’ouverture, mon carnet de réservation était rempli à 60% par Booking, aujourd’hui c’est 40%. Nous commençons à fidéliser des clients et encourageons nos hôtes à réserver sans intermédiaires. Tripadvisor est aussi une très bonne vitrine pour mon offre.
 
ADRT Nord : Quels types de clientèles recevez-vous dans votre maison d’hôtes ?
NT : Ma clientèle se décompose en 3 catégories : affaires, loisirs, et des parents d’étudiants qui viennent voir leurs enfants dans la métropole. J’ai également de la clientèle internationale, j’ai notamment eu la visite d’Américains et d’Australiens intéressés par le tourisme de mémoire et cherchant la tombe de leurs aïeux.
 
ADRT Nord : Sur cette première année d’exercice, quel est votre taux de remplissage ? Quel bilan ?
NT : Environ 80% à 98% de taux de remplissage. Nous ne nous attendions pas à un tel succès ! Nous nous organisons et définissons à présent des jours de fermeture chaque semaine, anticipons nos vacances afin de prendre le temps de souffler. Une personne assure en semaine l’entretien des chambres et du linge, c’est moi qui m’en charge les weekends.
 
ADRT Nord : Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui, comme vous, change de cap dans son parcours pour développer des chambres d’hôtes ?
NT : Prendre plein de conseils, suivre au moins deux journées de formation ! Personnellement j’ai suivi une formation sur Paris proposée par Accueillir Magazine, cela m’a apporté 80% de ce qu’il faut savoir. Etre à l’écoute également, je ne l’ai pas toujours été et je le regrette. Prendre les conseils de professionnels et les écouter. Il faut aussi savoir que le budget de démarrage sur cette activité est énorme, et qu’une fois les charges retirées la marge n’est pas si élevée.
En bref, apprendre des erreurs des autres, partager des moments de convivialité, et oui, si c’était à refaire, je le referai !
 
ADRT Nord : Si vous deviez nous raconter une anecdote ?
NT : Nous avons régulièrement des demandes originales, notamment pour la composition du petit-déjeuner. On m’a demandé en début d’année par mail de prévoir si possible des œufs brouillés agrémentés « d’un peu d’oignons de printemps, le blanc et les queues vertes ciselées ».
 
ADRT Nord : Des projets pour la suite ?
NT : Des projets, notamment des travaux, il y en aura toujours (le jardin, le garage…) !
J’aimerai trouver une maison dans le quartier afin de proposer la location en gîte de tourisme. Cela me permettra de satisfaire certaines demandes que je dois refuser à l’heure actuelle, d’accueillir des familles également.
Il me semble surtout important de continuer à me former et à me tenir informée sur le secteur du tourisme/hébergement, les évolutions de la demande, notamment à travers le label Clévacances, la marque qualité régionale, les institutionnels du tourisme, formations de la CCI, etc.
 
Lille aux Oiseaux - 63 rue de la Bassée - 59000 LILLE
Tel. : 06.76.85.63.05 - nathalie@lilleauxoiseaux.fr  - www.lilleauxoiseaux.fr

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Moss (samedi, 21 novembre 2015 03:49)

    Bravo pour leur courage , Les risques n'etaient pas anondins
    Mais la réussite est la par la volonté, l'intelligence et une documentation sérieuse .
    Félicitations, client de la premiere heure

  • #2

    caroline Kyberd (mardi, 29 décembre 2015 12:16)

    Bonjour Nathalie
    félicitations pour cette belle réalisation et merci pour votre recommandation. Nous sommes toujours ravis de voir de beaux projets aboutir, sachant le travail que cela représente
    Amicalement
    caroline