Le Pro du Mois                

Mme VANDENBUSCHE, Propriétaire du jardin “Le sentier de Chimonobambusa” à Hellemmes

NORD-PAS DE CALAIS TOURISME : Martine VANDENBUSSCHE,  vous êtes originaire du Nord Pas-de-Calais, mais vous passez le plus clair de votre temps au Japon … sans jamais y avoir mis les pieds !
 
Oui, c’est un peu ça, je me consacre entièrement au jardin et à son aménagement. J’y passe entre 3 à 5 heures par jour.  J’ai acheté et réunifié deux maisons 1930 typiques de la métropole lilloise, et me suis attelée à réaliser ce petit jardin de 370 m2 sur un terrain tout en longueur. Autodidacte, j’ai tout appris sur le tas, de la vie du gynko biloba l’arbre du temps des dinosaures à l’histoire de la plante « cobra » ou arisaema, de la cérémonie du thé à Marguerite la plus imposante des carpes Koi.

NPCT : Un jardin japonais à quelques kilomètres du centre de Lille, c’est un vrai défi. D’où vous vient cette passion pour le pays du Soleil-Levant ?
 
Passionnée depuis l'enfance par le Japon, j'ai réussi à donner vie à mes envies, c’est-à-dire avoir un bout d'Asie chez moi. C'est en 2003 que j'ai osé me lancer dans cette aventure qui me tenait tant à cœur. L'intérieur de l'habitation étant déjà aménagé de façon asiatique, cela me semblait évident de concrétiser ma passion par la confection d'un jardin à tendance asiatique, et de l’appeler le Sentier du Chimonobambusa, du nom de l’un des bambous que j’ai sélectionné.  C’est une catégorie de bambou avec des nœuds sur les tiges qui a servi à confectionner la célèbre canne de Charlie Chaplin !

NPCT : Quelles sont les conditions de visite du jardin, quelles sont vos clientèles ?
 
Pour visiter le Sentier du Chimonobambusa, il suffit de prendre rendez-vous par téléphone 48 heures à l'avance. Nous recevons des passionnés de jardin, des curieux, des familles, des associations ainsi que des touristes venus visiter la région.
Il y a des français, mais également des étrangers de pays limitrophes. Et aussi des clientèles plus lointaines, comme cette japonaise, de passage dans la région, qui est venue voir le jardin et y est restée tout un après-midi ! Ou encore ce réunionnais impressionné par la taille des bambous et les couleurs flamboyantes du jardin en automne.

NPCT : Qu’attendez-vous en termes d’initiatives partenariales de la part des structures institutionnelles du tourisme comme Nord Tourisme, Nord-Pas de Calais Tourisme, les offices de tourisme …
 
Je souhaiterais prendre part au développement touristique et culturel de la région par le biais du jardin. En effet, j'attends des structures de tourisme de faire connaître le jardin comme un lieu de quiétude où le visiteur plonge dans un univers insolite à deux pas de Lille.
 
C’est pourquoi, j’ai inscris le jardin dans la démarche Qualité pilotée par le Comité régional de tourisme. Avec 87,95  % de réussite à l’audit, le jardin est de ce fait labellisé Qualité Tourisme, ce qui est un plus en terme de promotion.  Le jardin a aussi obtenu le Prix Bonpland 2012 délivré par la Société nationale d’horticulture de France, et j’adhère à l’Association régionale des Parcs et Jardins.
 
Nous recevons fréquemment et en nombre des questionnaires de satisfaction de la part de visiteurs du jardin, les avis sont unanimes sur la qualité de l’accueil que vous leur réservez.

Oui, au-delà de la qualité du jardin et du dépaysement qu’il procure, la qualité de l’accueil est primordiale :   84,5 % de mes visiteurs comptent revenir à moyen terme, cela active le « bouche à oreilles » qui est de loin le vecteur de communication le plus efficace.
 
NPCT : Enfin, pour clore cet entretien, avez-vous une anecdote récente à nous raconter sur la vie du jardin ?
 
Le jardin s'est vu agrémenté d'un Chamaecyparis acheté aux Pays-Bas, d'une hauteur de 3 mètres qui a rencontré un grand nombre de difficultés pendant le transport et pour accéder au jardin, avant d’y trouver sa place. Il a fallu le déplanter, enlever la terre des racines pour qu'il franchisse le seuil de la porte et traverse la maison, au risque qu’il ne reprenne pas. Je vous laisse imaginer la scène...
 
NPCT : Merci beaucoup Martine Vandenbussche pour ce moment de dépaysement, et comme dit l’autre : « sur le sentier  de la réussite, vous tenez le bambou ! »
 
Le sentier du Chimonobambusa - 97 rue Salengro, 59260 HELLEMMES
06.47.54.57.34 - www.lesentierduchimonobambusa.fr

 

Contact : Rémi Duflot - r.duflot@crt-nordpasdecalais.fr - Tél.: 03.20.14.57.81

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0