Candidature UNESCO...

… pour les Sites funéraires et mémoriels de la Première Guerre mondiale.
Depuis près de 10 ans, les Départements du Nord et du Pas-de-Calais œuvrent à faire vivre la mémoire de la Grande Guerre avec leurs partenaires français et belges, associatifs et institutionnels. Ils sont engagés depuis 2011 auprès de l’association Paysages et sites de mémoire de la Grande Guerre (http://www.paysages-et-sites-de-memoire.fr) pour porter la candidature des Sites funéraires et mémoriels de la Première Guerre mondiale avec 12 autres départements français et les régions belges de Flandre et de Wallonie...

Les 13 secteurs mémoriels retenus pour le Nord-Pas de Calais (5 dans le Nord, 8 dans le Pas-de-Calais) témoignent des stigmates laissés par la ligne de front, des combats fratricides et sans merci entre français et allemands, de l’implication de nations venues « de l’autre bout du monde », comme les australiens, les néo-zélandais, les indiens ou les canadiens, et des soldats issus de pays voisins comme les innombrables contingents britanniques.
Les cimetières et mémoriaux de Fromelles, Louverval, Cambrai, Assevent et Le Quesnoy évoquent les 5 années de conflit qu’a connues le département du Nord. L’enjeu aujourd’hui est de faire reconnaître leur valeur universelle exceptionnelle auprès des instances internationales et de travailler avec les acteurs pour protéger ce patrimoine de mémoire et le mettre en valeur.
Protection au titre des Monuments historiques, inscription des éléments constitutifs dans les documents d’urbanisme, développement de circuits touristiques et de panneaux d’interprétation sont autant d’outils à mettre en œuvre pour mener à bien cette candidature. Les circuits labellisés Chemins de mémoire Nord-Pas-de-Calais, les brochures, applications Smartphone ou guides déjà développés, souvent avec l’aide du Département du Nord, depuis de nombreuses années par les opérateurs touristiques constituent déjà une reconnaissance de ce patrimoine et du tourisme de mémoire comme vecteur de développement territorial.

 

Les services du Département du Nord, en partenariat avec les services déconcentrés de l’Etat et les opérateurs associés (CAUE et Nord Tourisme) sont mobilisés pour accompagner au mieux les acteurs locaux dans la définition des éléments nécessaires à la constitution du dossier de candidature.
L’ensemble de ces éléments doit être remis à l’association Paysages et sites de mémoire de la Grande Guerre à l’été, qui proposera le dossier au Ministère de la Culture et de la Communication en septembre 2016.
La candidature des Sites funéraires et mémoriels de la Première Guerre mondiale pourrait être celle retenue et présentée par l’Etat français en janvier 2017 au Centre du Patrimoine mondial. S’ouvre ensuite une phase de 18 mois d’instruction, au cours de laquelle les experts de l’Icomos analyseront la proposition d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial et visiteront les sites proposés. L’inscription des 94 secteurs mémoriels français et belges situés le long de l’ancienne ligne de front est ainsi espérée pour juin 2018.

 


Contacts :
Mathilde Méreau, coordinatrice départementale - mathilde.mereau@lenord.fr
Paula Pop, coordinatrice nationale - paula.pop.apsmgg@gmail.com

Écrire commentaire

Commentaires : 0