Edito

Eté 2016, la région Hauts-de-France affiche un bon bilan touristique !
Le bilan de la période estivale place le tourisme des Hauts-de-France au-dessus de la moyenne nationale. En effet, le tourisme est un secteur économique de première importance, tant en termes de retombées économiques que d’emplois. Il génère 5,6 milliards d'euros de consommation touristique, soit 4,1% du PIB, et représente 69 000 emplois. A titre de comparaison, l’agroalimentaire, 1er secteur industriel de la région, compte environ 50 000 emplois salariés.

Un 1er semestre remarquable : Picardie et Nord-Pas de Calais ont vécu un début d’année 2016 très favorable à l’activité touristique.

  • Une croissance continue de la clientèle hôtelière, en hausse depuis 2010, avec une nouvelle augmentation de + 6.1%, soit 4 470 000 de nuitées supplémentaires au 30 juin 2016, quand la moyenne nationale affiche une perte de -3.5%. Le taux d’occupation hôtelier a augmenté de 3,7 points pour atteindre les 60% de moyenne.
  • Un bon début d’année, tout comme les vacances de printemps meilleures qu’en 2015. De véritables records ont été atteints en mai et juin avec des ponts excellents et bien sûr l’Euro 2016 ; sans oublier le centenaire de la Bataille de la Somme qui a boosté l’hôtellerie.
  • Une croissance forte des visiteurs étrangers (1 touriste sur 4) : + 12.4% des nuitées étrangères dans l’hôtellerie. Britanniques, Belges et surtout Allemands continuent leur progression (+25%), Les chinois sont stables, dans un contexte international où la fréquentation des touristes asiatiques chute de 30% en Europe. En comparaison au niveau national, la fréquentation étrangère enregistre une baisse de -7% en moyenne (-11% à Paris).
  • La clientèle française n’est pas en reste : +4% au cours du 1er semestre.

 
Au cœur de l’été : 2/3 des professionnels ont une perception positive de leur activité estivale.

  • 63% des hôteliers, 71% des gérants de campings et 83% des responsables d’équipements touristiques sont satisfaits de leur été.
  • Effet météo : l’hôtellerie de plein-air subit une certaine désaffection avec un taux d’occupation en juillet qui chute de 6 points et en août de 13 points par rapport à 2015.. Les campings 3* et plus tirent leur épingle du jeu, avec un taux d’occupation 2 fois plus élevé que celui des campings 1 et 2 *.
  • Avec des taux d’occupation records  : jusqu’à 85% dans l’hôtellerie (90% sur le littoral), et 92% dans les campings, l’excellent pont du 15 août a réjoui les professionnels !

 


Frédéric LETURQUE, Président des Comités Régionaux du Tourisme Nord Pas-de-Calais et Picardie, a tenu à saluer ces résultats : « Ces résultats sont la preuve que les professionnels du tourisme croient en la capacité de notre région à être une grande région touristique. Ils ont su s’adapter au nouveau contexte en partant toujours du besoin du client. Nous continuerons à être à leurs côtés pour les accompagner dans la mutation des comportements tout en affirmant l’identité de la région Hauts-de-France ».