Edito

A l’heure de la toute-puissance des grands acteurs privés du web qui commercialisent depuis longtemps l’hébergement, vendent les tables de restaurants, et ont déjà investi l’offre diffuse des activités de loisirs culturels et sportifs, les métiers du tourisme institutionnel doivent plus que jamais se centrer sur le supplément d’âme qu’est le territoire.
 
Ce dernier est l’élément ultime de la différenciation. Dans la chaîne de valeurs de la consommation touristique, la destination est la valeur-ajoutée qui permet de séduire le touriste et lui promet un ailleurs, une rencontre, une découverte, un enrichissement.
 
Alors oui, il faut faire vivre cette différence en s’appuyant sur les valeurs du territoire, ce qui fait sa différence, tout en aidant les projets qui font sens, et en  développant les démarches de qualité et les labels susceptibles d’apporter la nécessaire réassurance aux touristes, ces clients sur sollicités.