Edito

Les cérémonies du 11 novembre qui viennent de se dérouler dans toutes les communes de la région, résonnent comme chaque année depuis 3 ans avec les cérémonies du Centenaire de la Grande Guerre.


Depuis le 11 novembre 2014, et l’inauguration par le Président de la République de l’Anneau de la Mémoire, ce formidable hymne à la paix et à la fraternité construit sur la colline menant à Notre-Dame-de-Lorette, les temps forts se sont succédés le long de la ligne de Front, et dans de très nombreuses communes marquées par la Première Guerre mondiale. Cet été, les commémorations australiennes autour des batailles de Fromelles dans le Nord ou de Pozière dans la Somme, des manifestations comme celles du Mémorial de Thiepval,…ont fait de l’année 2016 une année dense en émotions et en échanges avec nos visiteurs souvent venus du bout du monde.


Grâce à une belle organisation de la profession touristique, la région Hauts-de-France affiche des résultats qui montre toute l’importance économique du tourisme de mémoire. C’est ainsi qu’entre 2015 et 2016, on dénombre + 11% de nuitées australiennes dans le Nord, + 15% de nuitées britanniques dans la Somme et + 17% de nuitées canadiennes au global dans les Hauts-de-France *.


Le Centenaire est désormais à mi-parcours. Les années à venir seront également très fortes dans notre région avec au printemps prochain : le centenaire des batailles de l’Artois en Pas-de-Calais, Arras, Vimy ; celui du Chemin des Dames dans l’Aisne sera suivi en novembre de la commémoration de la bataille de Cambrai et de l’inauguration du centre d’interprétation du Char de Flesquières.


Les Canadiens et les Britanniques seront à nouveau nombreux à s’arrêter chez nous et les réseaux d’accueillants tels que les Northern France Battlefield Partners particulièrement sollicités.


*Source CRT-Insee-Etat