Le Pro du Mois

Pascal SARPAUX,
Membre du CESER Hauts-de-France

Nord Tourisme (NT) : Pascal Sarpaux, quel est le rôle du CESER et quel est son domaine d’action ?
Pascal SARPAUX (PS) : Le CESER est une assemblée “à côté” du Conseil Régional, composée de membres de la société civile : patronat, syndicats, associations. Nous sommes nommés par le Préfet et désignés par nos pairs. Notre rôle est un rôle d’expert pour l’exécutif du Conseil Régional qui peut nous saisir sur un sujet ou un autre. Nous pouvons également nous autosaisir sur un sujet, et nous rendons un avis sur ces sujets. Par contre, la loi oblige le Conseil Régional à nous saisir sur le budget, qui se trouve être le seul sujet obligatoire.
Les avis sont ensuite transmis et diffusés à l’ensemble des Conseillers Régionaux. 
 
NT : Pourquoi cette étude sur le tourisme de proximité, quels en sont les objectifs ?
PS : L’étude sur le tourisme de proximité est venue d’une  saisine du Président du Conseil Régional, nous demandant de réfléchir sur une identité de la région et la manière de faire découvrir les richesses des 2 anciennes entités (Nord-Pas de Calais et Picardie). Pour cela, nous avons auditionné plusieurs personnes : les Agences de Développement et de Réservation Touristiques (A.D.R.T.), des autocaristes , le Secrétaire Général de l’UNAT,…

NT : Quels enseignements tirer de cette étude ? Quelles sont les recommandations à  faire aux professionnels du tourisme concernant le tourisme de proximité, votre avis sur cette question ?
PS : Concernant les enseignements et les recommandations, ce rapport met en avant le rôle fondamental de l’ensemble des acteurs touristiques des 2 régions. Ils nous faut travailler ensemble sur ce nouveau territoire (hébergeurs et institutionnels), afin que chaque habitant des Hauts-de-France se sente un peu ambassadeur de cette nouvelle région !
Nous avons également préconisé une aide de la Région pour aider au départ des plus défavorisés et le rôle un peu fédérateur des 2 CRT, mais je crains que sur ce domaine nous n’ayons pas l’oreille attentive des élus, du moins pas encore !!!!
La nouvelle région a des atouts essentiels pour attirer les habitants des Hauts-de-France, y compris nos voisins que sont notamment les Anglais et les Belges, entre autres.
Nous avons véritablement senti un élan de la part des personnes auditionnées et une réelle attente sur la manière de travailler en commun. Je pense que seule  la Région peut permettre de rassembler tout le monde.
Certes ce rapport n’est pas complet et il restera d’autres pistes à explorer, mais c’est un début prometteur !

Écrire commentaire

Commentaires : 0