Le pro du mois

Elisabeth GONDY
Présidente de Valenciennes Tourisme & Congrès

UDOTSI NORD (UD) : Elisabeth Gondy, pouvez-vous, en quelques lignes, dresser votre portrait, vos responsabilités actuelles et nous faire part de votre parcours ?

Elisabeth GONDY (EG) : Je suis élue depuis 2006, adjointe au maire d'Anzin, deuxième ville de l'agglomération, en charge de la culture, la communication, les fêtes et cérémonies. Je suis également déléguée communautaire en charge de la promotion touristique, vice-présidente sous le précédent mandat et présidente aujourd’hui de Valenciennes Tourisme & Congrès (office de Tourisme de Valenciennes métropole).

Le tourisme est un sujet qui me passionne, où l’on ressent un tournant, une nouvelle façon d'appréhender les choses. Que ce soit le développement économique, la transformation des codes et usages avec le numérique, mais aussi dans notre région le classement UNESCO, de nouvelles pages sont à écrire et je suis ravie d'accompagner et promouvoir ce changement qui ne peut qu’être profitable pour un territoire qui a été assez longtemps en souffrance et qui aujourd'hui présente tous les atouts nécessaires à une belle renaissance.

 

UD : 2017 marquera des étapes importantes pour votre Office de Tourisme, et plus globalement pour le territoire de Valenciennes Métropole. Pouvez-vous nous en dire plus sur les projets et réalisations en cours ?

EL : 2017 est une année de concrétisation pour le territoire. L’ouverture de la Cité des Congrès le 27 janvier vient ponctuer un travail mené depuis plus de 3 ans, et marque l’ouverture d’une nouvelle période pour l’activité touristique du territoire. Nous avons désormais notre totem, notre locomotive qui nous permettra d’accueillir des événements d’une toute autre ampleur et d’exister sur de nouveaux marchés.

L’application d’une nouvelle stratégie pour Valenciennes Tourisme & Congrès démontre l’implication totale des services pour permettre au territoire d’engranger des retombées économiques. Même si le tourisme d’affaires ne sera pas le seul marché sur lequel nous nous engagerons. En effet nous souhaitons partir à la reconquête des touristes d’agrément, en groupes ou en individuels, et de nombreuses actions iront en ce sens dans les prochains mois.

 

UD : On le voit, l'arrivée de la Cité des Congrès est un évènement important pour le territoire, pouvez-nous présenter plus en détails vos projets autour du tourisme d'affaires ?

EL : C’est un véritable tournant pour le territoire. Nous avons des filières économiques d’excellence reconnues à l’international, les transports terrestres et le numérique notamment, avec des acteurs industriels mondialement connus (Bombardier, Toyota, Rubika…) et des technopôles qui nous permettent de préparer l’avenir (Transalley, la Serre Numérique…). Il était nécessaire de tirer tous les bénéfices de cette présence et de renforcer l’attractivité du tissu économique local.

Nous nous positionnons donc sur l’accueil d’événements, congrès et séminaires, notamment de plus de 150 participants. Mais nous souhaitons également proposer une offre d’activités « incentive » et « team building » renouvelée, pour permettre à tout le territoire de bénéficier de l’activité de la Cité des Congrès.

L’objectif à terme étant de transformer l’essai : faire du touriste d’affaires un touriste d’agrément.

 


UD : Quelle est votre impression, votre réflexion sur le développement touristique à venir à l'échelle de cette nouvelle Région des Hauts-de-France ?

EL : La région, notamment à travers son futur Comité Régional de Tourisme, prend un virage important et se tourne vers les touristes et les territoires. Je vois que la stratégie sera désormais de stimuler la demande, et c’est ce que nous impulsons au sein de Valenciennes Tourisme & Congrès avec cette nouvelle démarche marketing.

Je vois donc d’un très bon œil les changements entamés et suis persuadée qu’une convergence est nécessaire. Nous travaillons déjà en bonne intelligence avec nos voisins de l’office de tourisme de la Porte du Hainaut car nous avons trouvé des synergies. Je souhaite que des synergies soient trouvées également avec la grande Région et son CRT, car nous avons des intérêts communs.

 

 

UD : Pour conclure cet entretien, avez-vous une anecdote récente que vous souhaiteriez partager ?

EL : Nous avons inauguré le 27 janvier, notre Cité des Congrès. C'est un projet initié par Valérie Létard, porté aujourd'hui par Laurent Degallaix et ce que je retiens de cette aventure, c'est la présence dans la salle de Dominique Riquet et l'omniprésence, même si elle n'est pas physique, de Jean Louis Borloo.

Tous ces élus qui à tour de rôle ont présidé notre communauté d'agglomération avec toujours la même envie, le même dynamisme et cette volonté inébranlable de se battre pour des projets qui permettent à notre territoire de retrouver cette activité économique qui nous a cruellement manqué. C’est grâce à la pugnacité de ces élus si le territoire retrouve aujourd'hui de l’espoir et cette étincelle créative qui est la marque de notre Valenciennois.

Écrire commentaire

Commentaires : 0