Un bilan touristique 2016 positif : les Hauts-de-France dans le top 5 des régions qui progressent

Avec  9 111 396  nuitées  hôtelières  en  2016,  le  nombre  de  nuitées  en  Hauts-de-France  connaît  une  évolution positive quelles que soient les clientèles : + 1,1 % pour les Français et + 5,3% pour les clientèles étrangères.  Le taux d’occupation annuel augmente quant à lui de 1,5 point (59,1%). Des chiffres qui placent les Hauts-de-France dans le top 5 des régions françaises qui progressent.
Selon  Frédéric  Leturque,  Président  des  Comités  régionaux  de  tourisme  (CRT)  Picardie  et  Nord-Pas-de-Calais,  la régularité  de  cette  progression  des  nuitées  (elle  était  de  +  2,6  %  en  2015) valide  la pertinence  des  choix stratégiques du CRT (en matière de gouvernance, de positionnement et d’organisation) et le poids des atouts touristiques de la « nouvelle » région.


Et en Hauts-de-France, les raisons de rester optimistes  sont nombreuses :


-      Les Hauts-de-France, une région frontière avec plus de 100 millions de visiteurs potentiels à 3h de transport. Au cœur de l’Europe, les professionnels du tourisme des Hauts-de-France accueillent une clientèle importante  venue d’Ile-de-France (1/4 des nuitées françaises), des pays  européens (91,7% des nuitées étrangères, +5.3% en 2016). La clientèle britannique est restée stable en 2016, malgré le Brexit et le contexte de Calais.


-      La  proximité  et  la  complémentarité  avec  Paris,  1 ère destination  mondiale.  C’est  la  porte  d’entrée naturelle  pour  les  clientèles  lointaines.  Les  visiteurs  chinois  en  Hauts-de-France  plus  nombreux qu’en 2015  grâce  aux  partenariats  personnalisés  du  CRT  avec  les  TO  spécialistes  de  la  destination Europe (+ 10%), le positionnement de la région (« Hauts-de-France, le jardin royal de Paris ») répondant explicitement à leur intérêt pour les destinations offrant un art de vivre « à la française »  encore  authentique  en  plus  d’un  patrimoine  historique  riche.  La  région  a  également  enregistré +19.1% de nuitées en provenance d’Amérique du Nord en 2016.  Bonus également pour les clientèles en provenance d’Inde, ainsi que du Canada, d’Australie et de Nouvelle-Zélande pour le tourisme de mémoire.   Cette  proximité   géographique immédiate  amène   aussi  une  clientèle   d’affaires  qui représente 62.1% des nuitées hôtelières des Hauts-de-France, complétant les touristes en quête de week-ends ressourçants proches des zones fortement urbanisées.

 

-      La taille du marché régional : 6 millions d’habitants - soit la 3ème région française. Le tourisme infra-régional  assure  déjà  1/4 des  nuitées  françaises  et  le  Conseil  régional  vient  de  s’engager  dans  une démarche  d’attractivité  globale :  « prise  de  conscience »  et  « fierté  d’appartenance »,  la  démarche intéresse au premier chef les habitants eux-mêmes.


-       La  diversité  de  l’offre  touristique  répond  aux  attentes  diversifiées  des  visiteurs, le  dépaysement  à proximité :
o    200 km de côtes.
o    de  grands  espaces  naturels  préservés  dont  60 000  hectares  de  forêt  (le  plus  vaste  massif d’Europe).
o    Des  musées  « phares »  (Louvre-Lens,  Mus’Verre,  Musée  Condé  de  Chantilly  (2e collection  de peinture après le Louvre)).
o    Des villes attractives pour des city-breaks en pleine expansion.
o    L’image des « gens du Nord », dont la simplicité et la convivialité naturelles est intrinsèquement une promesse de qualité d’accueil et de lien humain « vrai ».

 

 -   Une démarche  marketing innovante incarnée  par  la  plateforme  d’intermédiation  www.weekend-espritdepicardie.com qui répond à une nouvelle aspiration sociétale : « No mass market ». 300 offres exclusives  et  à  forte  valeur  ajoutée,  ont  été  élaborées  avec    hébergeurs,  Offices  de  Tourisme  et habitants ambassadeurs, à partir des nouveaux besoins des visiteurs.
Avec  une  moyenne  de  170  ventes  de  séjours  par  semaine,  un  chiffre  d’affaires 2017  qui  dépasse  les objectifs  (près  de  450 000  €  à  ce  jour ; le  chiffre  d’affaires  2016  s’élevait  à  1 800 000  €),  et  une satisfaction client notée 8.8/10, la plateforme valide explicitement les choix opérés par le CRT et ses partenaires :
-    Faire  évoluer  l’offre  touristique  du  territoire  du  stade  de  la  prestation  standardisée  au  stade  de  la solution personnalisée.
-      Passer d’un marketing de masse à un marketing personnalisé et interactif.
-      Passer du millefeuille administratif au « banc de poissons » dynamique et agile qui fait converger CRT, OT, ADRT et acteurs privés.
-      Conjuguer  fierté  d’appartenance  des  habitants  et  attractivité  régionale,  en  associant  les  habitants-ambassadeurs à la valorisation de leur territoire.

 

   Frédéric Leturque, Président des CRT Nord-Pas de Calais et Picardie :

« L'année dernière, l'Île-de-France a souffert du contexte international, il ne faut surtout pas s’en réjouir. Nous le savons, Paris est la vitrine de la France à l’international. De notre côté, nous confirmons les bons résultats de cet été. La région  des  Hauts-de-France  dispose  de  vrais  atouts  pour  répondre  aux nouvelles  attentes  des  touristes,  notamment  en  cette  période  anxiogène  de risques d’attentats : nous sommes un territoire de ressourcement.
La force des Hauts-de-France est de pouvoir proposer une offre variée et personnalisée : tourisme de mémoire, un littoral très présent, des espaces naturels, une offre culturelle dense, un patrimoine riche sans oublier notre véritable sens de l’accueil qui font des Hauts-de-France, une région touristique chaleureuse et surprenante. »

 

Télécharger
CP-bilanPositifHdF-fev2017.pdf
Document Adobe Acrobat 713.2 KB