Le Pro du mois

Alexis Devillers - Président Directeur Général du groupe Alive - Président du Club Lille Events

Nord-Pas de Calais Tourisme (NPDCT) : Alexis Devillers, vous êtes PDG du groupe Alive et Président du Club Lille Events. Quel lien voyez-vous entre les métiers de l’évènementiel et l’économie touristique ?


 Alexis DEVILLERS (AD) : Depuis toujours je suis persuadé que l’économie touristique et plus particulièrement le tourisme d’affaires a un impact fort sur les métiers de l’événementiel. Les congrès, séminaires, incentives qui peuvent se faire sur notre grande région font travailler l’économie événementielle. Le savoir-faire régional a su se faire une place et nous n’avons plus à rougir face aux sociétés parisiennes. Il est donc nécessaire d’attirer ensemble les gros événements sur nos territoires.
 

NPDCT : Au Grand Stade – stade Pierre Mauroy – à Villeneuve d’Ascq, les évènements sportifs et culturels sont de plus en plus nombreux, après la demi-finale de la Coupe Davis, on annonce la Finale fin novembre. Assiste-t-on à une réelle évolution dans l’attractivité de la métropole lilloise et de la région Hauts-de-France ?

 

AD : Le grand stade est en effet le nouveau grand équipement qui permet d’accueillir de gros événements. La MEL et sa politique culturelle sont également des points forts. Le tourisme d’affaire et la culture sont des leviers importants pour attirer des entreprises sur nos territoires. Nous ressentons actuellement une prise de conscience forte des institutionnels dans ce sens. La communication entre l’ensemble des acteurs du tourisme est en train de se mettre en place et sera un accélérateur pour notre région.
 

NPDCT : Les Hauts-de-France seront la banlieue de Paris 2024, les JO c’est « demain ». A l’échelle de la nouvelle région, pensez-vous qu’il y a encore une marge de progression pour que l’évènementiel ait encore plus d’impact sur l’économie ? A quelles conditions ?

 

AD : Je pense que les JO 2024 sont une vraie opportunité pour la Région. Pyeongchang pour les JO 2018 est étendue sur plus de 150 km, notre région est donc bien la très proche banlieue de Paris avec Lille, Amiens et Arras à moins de 58 min de TGV. Maintenant que nous sommes reconnus, l’étape suivante est d’avoir une liaison entre l’aéroport et le centre-ville, et un Palais de congrès/centre Expo de 100 000 m² comme à Frankfort pour attirer de gros salons et gros congrès. Soyons tous fiers de notre région pour attirer le business tourisme, levier pour l’économie.

Écrire commentaire

Commentaires : 0