Le Pro du mois

Directeur de l'Office de Tourisme Sambre Avesnois

Valérie VERCAUTEREN (VV) : David, pouvez-vous nous raconter votre parcours ?


David PETIT (DP) : J’ai l’habitude de dire que je suis né sous la double influence d’un clocher penché, celui de Solre-le-Château, et d’un grand-père attentif qui m’a appris à observer, à regarder, à aimer passionnément cet Avesnois, où j’ai toujours habité.
Après quelques études d’histoire à Lille, j’ai décidé de m’investir localement et j’ai découvert le monde des Offices de Tourisme. J’ai été élu président de l’un d’eux, dans le Solrézis à l’âge de 21 ans. En Parallèle, j’ai travaillé pour le ValJoly, l’écomusée de l’avesnois, FACE Thiérache. J’ai aussi géré plusieurs entreprises, dans les secteurs de la restauration et des loisirs.
Ce parcours m’a amené à être contacté en 2013 pour assurer la direction de l’OT du Sud-Avesnois. Et en juillet 2017, j’ai repris la direction de l’OT Sambre-Avesnois.
 
VV :  Quelles sont les missions et les actions qui ont été mises en place dans votre Office de Tourisme et votre territoire suite à votre prise de fonction au sein de la direction de l'OT Sambre-Avesnois  ?


DP : L’OT Sambre-Avesnois a été créé récemment, sous sa forme intercommunale mais dès mon arrivée, j’ai souhaité d’abord mobiliser les équipes, au total 6 personnes, autour d’un projet commun, le schéma d’accueil. Nous avons la chance d’être accompagné dans ce cadre par Patrice Ruelle (Consultant spécialisé - Le Belvédère Conseil), qui nous permet d’écrire une stratégie innovante autour de cette thématique. Au-delà du fait que c’est un ami, c’est aussi un formidable professionnel du tourisme qui amène sa vision, son expérience et ses propositions originales.
Il faut savoir qu’à l’échelle nationale, très peu de territoires se sont engagés sur cette voix. Ici c’est une nécessité et ce sera la feuille de route de l’OTSA pour aborder de manière atypique les enjeux qui nous attendent. Car ici le tourisme est un vrai levier de développement économique, avec notamment à l’horizon 2020 la création d’un village des marques et la réouverture de la Sambre à la circulation fluviale.
 
VV : Pouvez-vous nous parler du Schéma d'accueil initié à l'Office de Tourisme de Sambre-Avesnois ?


DP : Grâce au financement de la Communauté d’Agglomération Maubeuge Val de Sambre et du Département du Nord, le schéma d’accueil va devenir une réalité dès 2018. Après les constats et l’état des lieux, les premières aspérités de ce territoire ont été définies. Nous avons rencontré in situ les grands équipements tels que le zoo de Maubeuge, le fort de Leveau ou encore le théâtre du Manège. Nous avons testé des hébergements et des restaurants en clients mystères. Nous avons organisé des réunions de travail et des ateliers avec les prestataires touristiques. Nous avons analysé les parcours clients car c’est lui qui doit être au centre de notre futur dispositif. Des dizaines d’heures de prises de contact, d’échanges, de lectures et de discussions pour définir les premières pistes d’actions. Parmi celles-ci nous allons travailler sur la signalétique, sur un club partenaires, sur le hors-les murs mais aussi sur une communication volontairement décalée et disruptive. Car Maubeuge en a véritablement besoin. Souffrant d’une image passéiste et souvent dépréciée par ses propres habitants, nous allons proposer des actions concrètes de communication et de promotion visant à faire partager et à réapproprier des lieux souvent cachés et inconnus de la Sambre-Avesnois, à la fois pour les habitants et pour les clientèles touristiques.
 
 
VV : Pour terminer avez-vous une anecdote originale à nous faire partager sur votre parcours, votre OT ou votre Territoire ?


DP : Je suis un natif de l’Avesnois et lorsque j’ai été confirmé dans ma prise de poste à Maubeuge, je ne faisais finalement qu’un saut de puce. Je pensais donc bien connaître ce « nouveau » territoire.
En fait je suis allé de trouvailles en découvertes, de surprises en étonnements : les berges sauvages de la Sambre, le fort de la Salmagne, le jardin du Séquoia ou encore le formidable dynamisme de ses acteurs et de ses habitants… A plusieurs reprises, j’ai été pris par l’émotion lorsque j’ai découvert ces lieux qui méritent véritablement d’être partagés, d’être reconnus, d’être visités… Mais là c’est notre travail d’Office de Tourisme !

Écrire commentaire

Commentaires: 0